courseeiffage

Le 13 mai je reçois un mail avec mon numéro de dossard pour la Course Eiffage du viaduc de Millau.
Surpris dans un premier temps puis je me souviens d’avoir participé à un concours de RunHappy.
Mais voila nous sommes vendredi 13 mai et la course à lieu le 22… L’Office de Tourisme m’informe que niveau hôtel et chambre d’hôtes c’est complet depuis longtemps. Par chance il reste de la place au camping. Ce sera donc toile de tente !

Mme trouve même un dossard qu’une personne cherchait à revendre.
Nous voilà donc partis samedi midi pour Millau. Juste 4H de routes.
Oui 4H de route pour juste aller courir, les runners sont des fous !

Arrivée à Millau, le pont au loin. Il y a du soleil et il fait chaud.
Nous allons retirer les dossards sans oublier de faire une photo devant la ligne d’arrivée.

Puis direction le camping.
Montage de la toile de tente !

On mange un peu, pas assez me fera comprendre mon corps le lendemain.
Puis couché. Enfin juste couché car dormir pas moyen : entre le vent dans les arbres et la musique qui vient de je ne sais ou pas moyen de fermer l’œil.
Nuit courte.

Le camping est assez proche du départ, à pied à peine 20mn de marche.
Je suis dans la VAGUE 1 qui est la Vague VERTE.
L’ambiance est assez calme je trouve par rapport à d’autres courses. Le temps est bien moins beau que la veille mais pas de pluie pour le moment.

depart

Le départ est pas simple. En effet le personnel d’Eiffage peut prendre place au début de la course et il y a de nombreuses personnes qui ne courent pas forcément très vite. Il faut faire attention pour doubler.
Le début est assez calme, des spectateurs le long de la course nous soutiennent.
Le pont est rapidement visible au loin.

 

 

 

Je n’étais pas préparé pour cette course et bien que je savais qu’il y avait une montée costaud je n’avais pas regardé plus en détail.
Montée costaud ! Oui même très costaud !

r3_9_calque_159-2

J’ai essayé de tenir mon allure mais j’ai marché un peu durant cette montée.
Une fois en haut il fait plus frais qu’au départ, je suis content d’être en manches longues. Puis arrive le premier ravitaillement.

Ensuite direction le pont !
Le temps de prendre un selfie souvenir, une première pendant une course avant de commencer de courir sur le pont.

sur le pont
Photo souvenir prise juste avant de prendre le pont.

Encore une chose que je ne savais pas le pont monte à l’aller, ajouter en plus le vent de face et voila un passage pas si simple pendant 2km5.

 

Au bout du pont retour en musique, le vent de dos en descente cela fait du bien sauf que je commence à avoir mal au ventre. Certainement le fait de ne pas avoir très bien mangé la veille et le matin.

Le second ravitaillement arrive assez vite je trouve, il est la juste avant d’entamer la descente sur Millau.
Chaque pas en avant fait sentir une douleur dans le bas du ventre, je dois marcher un peu de temps en temps.

Arrivé sur Millau la foule de chaque côté de la rue donne du courage pour accélérer le pas.

Finalement je passe la ligne en 2:11:23 juste avant que la pluie ne tombe.

Hâte de la refaire dans deux ans, en effet cette course à lieu qu’une année sur deux. Mais promis la prochaine la préparation sera meilleure et j’espère un temps en dessous de 2H.

millau-temps
Nos temps

A l’arrivée on reçoit la médaille de finisher ainsi qu’un petit sac avec barre de céréales, une pomme,…

medaille_millau
La médaille de finisher est magnifique

 

Au niveau de la fréquence cardiaque grâce à mon Fitbit on peut voir que c’était chaud !

fitbit-millau

Publicités